HUILES ESSENTIELLES: SAVOIR LES UTILISER

Après avoir vu les critères de sélection avant achat, penchons-nous ensemble sur la manière la plus secure d’utiliser les huiles essentielles (HE). Pour rappel, cette alternative naturelle n’est pas dénuée de toxicité. Certaines règles de vigilance s’imposent pour garantir une utilisation sans risques.

 

Conservation

     Une HE bien conservée se tient en général 5 ans. Pour les essences de Citrus, c’est plutôt 3 ans. Voici quelques règles de base:

  • Conservez vos flacons à température ambiante (entre 5 et 35°C) sans fluctuations de températures
  • Le flacon est soit en verre coloré, soit en aluminium pour protéger le contenu des effets de la lumière
  • Le flacon doit toujours être bien fermé pour éviter l’évaporation des HE qui sont très volatiles.
Mode d’emploi

Voici les notions principales à connaître:

  • Les HE ont une affinité remarquable pour la peau. La voie cutanée est donc la voie « royale » car elles sont absorbées en quelques secondes et passent en quelques minutes dans la circulation sanguine. De ce fait, on applique les HE en regard de l’organe à traiter.
  • Toujours se renseigner sur la possible irritablilité de l’HE. Dans ce cas, elle devra être diluée dans une huile végétale.
  • La plante des pieds permet un passage très rapide dans la circulation. Cette voie cutanée plantaire a une efficacité équivalente à une prise par voie orale.
  • Par voie orale: les gouttes se prennent sur un morceau de sucre, un comprimé neutre, ou dans une cuillère à café d’huile ou de miel. Attention aux HE irritantes qui seront mises dans ce cas en gélules.
  • Utilisation dans le bain ou dans une boisson: les HE n’étant pas miscibles dans l’eau, il faut rajouter un dispersant (4gouttes pour 1 goutte d’HE).
  • Les durées varient selon l’affection: en début de pathologie (grippe, angine, etc…) on agira vite et fort: 1 jour ou 2 et c’est réglé. Pour une affection aigüe, la durée est aux alentours des 5-7 jours. En cas de problème chronique, il s’agit de faire des cycles de 3 semaines avec 1 semaine de pause pour ne pas surcharger le foie. Les doses seront aussi plus faibles.
  • Selon les formules, vous pouvez faire préparer en pharmacie des gélules, suppositoires, gels,…

Précautions d’emploi

  • Dans tous les cas les HE sont contre-indiquées pendant les 3 premiers mois de grossesse.
  • Pensez à vous laver les mains avant et après application d’une HE
  • Les HE ne s’injectent pas
  • Toujours vérifier si la voie d’utilisation que vous souhaitez est possible: certaines huiles se prennent par voie orale mais ne peuvent pas être diffusées ou encore appliquées sur la peau
  • Toujours tenir compte qu’une réaction allergique est possible
  • Les muqueuses étant plus sensibles (yeux, nez, zone ano-vaginale, oreilles) on évitera une application d’HE pures
  • En cas d’absorption ou d’application accidentelle, ingérer ou appliquer une huile végétale grasse pour diluer l’HE (olive, tournesol) et contacter le centre anti-poison
  • Précaution particulière concernant la menthe poivrée: interdite pendant la grossesse et l’allaitement mais aussi chez les enfants de moins de 30 mois. Elle ne doit jamais être appliquée sur une grande surface car elle provoque une réaction glacée et peut entraîner des convulsions en cas de fortes doses absorbées.
  • En cas d’asthme, d’insuffisance hépatique ou rénale, vérifiez si l’huile que vous souhaitez utiliser est compatible avec votre pathologie
  • En cas de doute, référez-vous à un professionnel de santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *